Achat d’un terrain : que prendre en compte ?

Par

Achat d’un terrain : que prendre en compte ?

L’acquisition immobilière est un projet d’investissement qui doit être bien pensé. L’idée d’acheter un terrain nu est une occasion pour y construire votre maison ou une opportunité pour faire une belle plus-value plus tard lors de la revente. Encore, faut-il savoir comment choisir son terrain. Découvrez dans cet article les points essentiels à connaître avant un achat de terrain.

Prendre en considération l’emplacement du terrain

L'investissement dans l'achat d'un terrain représente le début de la réalisation d'un futur projet immobilier. De ce fait, vous devez sélectionner l’emplacement en prenant en compte un certain nombre de critères. Prêtez donc attention aux moindres détails d’autant plus que le terrain pourra constituer votre lieu de résidence durant de longues années. À cet effet, vous devez prendre en considération la proximité avec les transports en commun, les commerces, les écoles, les accès routiers ou les centres de santé. Ensuite, il faut tenir compte de l’orientation et l’exposition du terrain, des aspects importants pour jouir d’une maison saine avec une bonne luminosité. Enfin, vous avez l'environnement ou le cadre dans lequel se trouve le terrain. Cela comprend le quartier en question, les espaces verts et d’éventuelles nuisances.

Terrain isolé ou en lotissement

Un terrain isolé s’apparente à un terrain hors lotissement dont la provenance n’est pas issue d'une division foncière. Son achat vous confère une grande liberté de choix lors de l'aménagement. Sur un terrain isolé, vous avez la possibilité de construire presque comme vous souhaitez. Toutefois, ce type d’investissement est assorti de lourds risques. À l’achat, vous n’avez pas la certitude de l’état et de la nature du sol. Quant aux dimensions exactes du terrain, elles peuvent être moins connues lors de l'achat.

En revanche, un terrain en lotissement résulte de la division d’une même parcelle en lots constructibles. Son achat garantit ainsi certains avantages en matière de constructibilité et de viabilisation. Généralement, il vous offre des raccordements aux réseaux d’électricité, de gaz et d’eaux. Néanmoins, si vous souhaitez y bâtir votre propre maison, il convient de respecter les règles architecturales à savoir : le style, les couleurs, les matériaux, etc. D'autres normes doivent être aussi respectées. Elles sont relatives par exemple au modèle de portail, à la clôture, à la boîte aux lettres, etc.

Les particularités d’un terrain non constructible

L’achat d’un terrain constructible ou non répond à des démarches différentes. Pour l’achat d’un terrain non constructible, vous devez être prêt à l’éventualité de ne pas pouvoir y construire un logement. Vous devez chercher à avoir les renseignements nécessaires si vous prévoyez de changer sa vocation. Cela vous permettra de savoir si votre terrain est en mesure d’avoir une dérogation pour une construction. La mairie est le lieu propice pour s’informer de la possibilité d’avoir un permis de construit. Pour information, un terrain non constructible qui devient constructible, par la suite, prend beaucoup plus de la valeur.

De facto, il faut reconnaître que le prix du mètre carré est moins cher pour un terrain non constructible que pour un terrain constructible. Mais, vous avez moins de marge de manœuvre pour négocier un prêt immobilier auprès de votre courtier ou de votre banquier pour l’achat d'un terrain non constructible.

Les formalités à remplir

Après la sélection de la bonne parcelle, la réalisation de son projet d’achat de terrain implique certaines étapes. Il vous faut tout d’abord signer un compromis de vente, et ce, avec le vendeur du terrain. Suite à cela, vous devez monter votre dossier de financement du terrain. Pour finir, vous aurez à signer l’acte définitif de vente. Celui-ci est réalisé dans les 3 mois qui suivent la signature du compromis de vente. Il est conclu par le versement du solde du prix de vente du terrain et le paiement des frais de notaire.

Achat de terrain : les précautions à prendre

Pour mener à bien votre projet d’achat de terrain, il est indispensable de prendre certaines précautions. En effet, vérifiez le certificat d’urbanisme. Accessible à la mairie, ce document statue sur la constructibilité du terrain et indique les différentes normes à respecter, y compris les contraintes d’aménagement des abords.

Le plan d’occupation des sols, disponible aussi à la mairie, doit également retenir votre attention. Il comprend les dispositions de construction relative à la parcelle sélectionnée. Le cahier des charges accompagnant l’acquisition d’un terrain en lotissement est nécessaire à prendre en compte lors de votre processus d’achat. Enfin, n’oubliez pas de vous renseigner sur la surface du terrain et ses limites exactes.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire