Quel intérêt de réaliser une étude géotechnique ?

Par

Quel intérêt de réaliser une étude géotechnique ?

Réalisée par des professionnels du domaine, l’étude géotechnique, bien qu’elle ne soit pas obligatoire, est préalable à tout projet immobilier. Si elle permet de garantir la faisabilité d’un projet, elle permet aussi de déterminer d’éventuels dangers pouvant freiner sa réalisation. L’étude géotechnique, qu’est-ce que c’est concrètement ? Quel est son intérêt et comment se déroule-t-elle ? C’est le moment d’en savoir plus!

Que faut-il savoir de l’étude géotechnique ?

Une étude géologique est un examen du sol réalisé afin d’apprécier les différents aspects mécaniques des terrains prévus pour la construction. Elle détermine les risques naturels et leurs effets futurs sur un projet immobilier prévu ou en cours. Cette analyse de sol est le résultat d’une enquête de terrain renseignant sur les types de sols en présence (géologie). Elle donne aussi une vision du niveau d’eau de la zone (niveau piézométrique) et la résistance évidente des sols (caractéristiques mécaniques).

L’examen géotechnique fournit des résultats qui orientent les décisions relatives au type de fondation adaptée au projet de construction. Il est donc d’une très grande importance dans le domaine du bâtiment et des grands travaux.

Par ailleurs, l’étude géologique n’est pas exigée par la loi. Elle est toutefois obligatoire dans le plan de prévention des risques pour toute construction dans une zone à risque. L’observation du sol peut aussi être sollicitée par votre banque quand vous demandez un prêt immobilier ou une assurance. En clair, si elle n’est pas obligatoire, l’inspection géologique est vivement conseillée.

Pourquoi réaliser une analyse géotechnique ?

Réaliser une enquête géologique ou géotechnique présente de nombreux avantages. D’abord, l’analyse de sol permet d’appréhender les aléas naturels susceptibles d’affecter le projet immobilier ainsi que les risques du terrain. Cette maîtrise des risques permet au maître d’ouvrage de parfaire les principes de fondation qui soutiendront le bâtiment. Grâce à cette observation du sol, il peut par exemple préconiser un mètre plutôt que deux. Elle permet donc de mieux décider tout en esquivant les mauvaises surprises pendant l’exécution des travaux.

L’inspection du sol est aussi importante parce qu’elle peut garantir un projet ou simplement y mettre un terme. Réalisée par un bureau d’études, si elle confirme la viabilité du projet, cela signifie qu’il est garanti.

De même, elle peut relever de graves anomalies sur la zone avant le démarrage des travaux. Cela vous permet donc d’éviter des dépenses supplémentaires occasionnées par l’arrêt de chantier.

L’intérêt de l’étude géotechnique, c’est aussi de déterminer les origines et les causes des anomalies apparaissant sur un bâtiment. Elle vérifie si les fondations peuvent être remises en cause dans cette situation.

Elle prévient donc les glissements de terrain, les chutes de bloc, ou encore la montée de nappe phréatique.

L’étude géologique : à quel moment le faire ?

L’idéal est d’effectuer l’examen des sols le plus vite possible avant tout début du projet de construction. Il peut être réalisé par un particulier, un constructeur ou un promoteur.

Vous pouvez demander en tant que particulier une analyse du sol au constructeur, afin d’être couvert par l’assurance à l’occasion d’un sinistre.

Accompagné par un bureau d’étude spécialisé en géotechnique, un constructeur immobilier peut procéder à une enquête géologique. Celle-ci est bien sûr assurée par ses moyens.

Une inspection du sol peut aussi être entreprise par le promoteur immobilier, afin d’informer ses acquéreurs sur d’éventuels surcoûts liés à certains risques naturels.

Comment se fait l’étude géologique ?

L’analyse de sol pour déterminer les caractéristiques mécaniques d’un terrain se fait en quelques étapes.

La première étape consiste à faire l’examen du lieu en dressant les cartes géologiques, les précédents chantiers et l’adresse. Ensuite vient l’étape de la reconnaissance faciale. Il s’agit ici de creuser le sol avec une tractopelle ou une tarière pour déterminer l’homogénéité du sol de la zone.

Ensuite, la troisième étape consiste à mesurer la résistance au sol et se fait à l’aide d’un pénétromètre. Elle permet de déterminer la résistance dynamique du terrain et de détecter la présence de gypse qui est une roche dangereuse pour le béton.

La quatrième étape est le calcul de frottement réalisé avec un pénétromètre statique. Elle est suivie par le forage pressiométrique qui permet au géotechnicien de connaître la déformation du sous-sol. L’enquête géologique prend fin avec la phase des tests en laboratoire afin de déterminer la teneur en eau et en argile du sol.

Tout ceci est mentionné dans un rapport donnant les recommandations sur les fondations et le reste des travaux.

À propos de l’auteur

Laisser un commentaire